Le Maroc et l’Espagne, deux pays unis dans la diversité

Le Maroc et l’Espagne, deux pays unis dans la diversité

mardi, 12 février, 2019 à 16:22

Madrid – Le Maroc et l’Espagne sont deux pays “unis dans la diversité”, appelés, aujourd’hui plus que jamais, à “marcher ensemble” pour faire face aux défis de la mondialisation, a souligné la présidente du Conseil d’État espagnol, María Teresa Fernández de la Vega.

Les deux pays, “qui ont été capables de développer une politique d’Etat préservant la stabilité de leur relation contre les turbulences passagères”, ont beaucoup de choses qui les rapprochent, a-t-elle relevé dans une tribune publiée mardi par le quotidien espagnol El Pais, à l’occasion de la visite officielle des Souverains espagnols au Maroc, les 13 et 14 février, qu’elle a qualifiée de “stratégique”.

“On peut dire, en reprenant la devise de l’Union européenne, que l’Espagne et le Maroc sont également unis dans la diversité”, a affirmé l’ex-vice présidente du gouvernement espagnol, relevant que “la proximité de nos pays et de leurs peuples n’est pas une simple rhétorique”, mais “s’appuie sur une vieille affection qui nous unit au-delà des différences conjoncturelles”.

Et d’ajouter que promouvoir les meilleures relations possibles avec le Maroc a toujours été un “objectif prioritaire” des gouvernements espagnols successifs, mettant en relief aussi la solidité des relations commerciales et économiques entre les deux pays.

“Il convient de rappeler que l’Espagne est actuellement le premier fournisseur du Maroc et aussi son premier client. Le Royaume est pour nous le deuxième marché en dehors de l’UE, après les États-Unis. C’est également la première destination des investissements espagnols en Afrique”, a indiqué Mme Fernández de la Vega.

La responsable espagnole estime nécessaire d’œuvrer à préserver les relations politiques et commerciales existant entre les deux pays, afin de pouvoir continuer à œuvrer pour la paix, le progrès et la démocratie, trois piliers essentiels de la stabilité et du développement de toute la région.

“De plus, les deux pays ont un potentiel de développement mutuel qu’il convient d’exploiter avec plus d’intensité. Je fais référence ici à nos intérêts communs en Afrique et en Europe”, a-t-elle fait observer.

Mme Fernández de la Vega a expliqué, dans ce sens, que l’Espagne et le Maroc jouissent d’une position géostratégique “privilégiée”, dont ils doivent tirer profit pour “pouvoir être, à travers la Méditerranée, le lien entre deux continents appelés à former un espace commun de relations politiques, économiques, sociales et géostratégiques à l’ère de la mondialisation”.

Mme Fernández de la Vega salué, par ailleurs, la clairvoyance et l’engagement clair de SM le Roi Mohammed VI en faveur de l’Afrique, grâce auxquels le Maroc est devenu un modèle pour promouvoir le développement humain et la modernisation des mécanismes de gouvernance en Afrique.

“Le Maroc a entrepris d’intensifier sa politique étrangère en Afrique, ce qui est, en plus, compatible avec le renforcement de son rapprochement avec l’UE, et conforme également aux engagements pris dans le cadre du Programme de développement durable à l’horizon 2030”, a-t-elle noté.

“Ce Programme de développement durable constitue l’un des espaces fondamentaux dans lesquels nous pouvons intensifier l’action commune face aux grands défis”, a-t-elle estimé.

La confiance entre les deux pays est également bénéfique et profitable pour la coopération entre les universités, entreprises et, surtout, les services de sécurité des deux pays, essentielle pour la préservation de la paix dans la région, a poursuivi Mme Fernández de la Vega.

“L’action coordonnée de ces services optimise les résultats de la lutte contre les fléaux contemporains: terrorisme, traite des êtres humains, trafic de drogue, ainsi qu’en matière de gestion des flux migratoires”, a-t-elle noté.

Lire aussi

Les pays africains appelés à développer des outils très objectifs d’évaluation de risque en cas d’apparition d’une épidémie

jeudi, 21 février, 2019 à 19:00

Les pays africains sont appelés à développer des outils très objectifs d’évaluation de risque permettant à chaque pays de les utiliser à son niveau lorsqu’un problème de santé publique sévit dans le monde, a affirmé, jeudi à Addis-Abeba, le Directeur de l’épidémiologie et de la lutte contre les maladies au ministère de la Santé, Dr Mohamed Lyoubi.

Cérémonie d’installation du nouveau wali de la région de Béni Mellal-Khénifra

jeudi, 21 février, 2019 à 18:39

Le ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit et le ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur, Noureddine Boutayeb, ont présidé, jeudi à Béni Mellal, la cérémonie d’installation de M. Khatib El Hebil que SM le Roi Mohammed VI a nommé Wali de la région de Béni Mellal-Khénifra, gouverneur de la province de Béni Mellal.

Lancement de la 6è édition du Grand prix national de la presse agricole et rurale

jeudi, 21 février, 2019 à 18:16

Le ministère de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts a annoncé, jeudi, le lancement de la 6ème édition du Grand prix national de la presse agricole et rurale.