Thomas Reilly à la CNBC-Africa: Les progrès réalisés par le Maroc placent le Royaume en pole position en Afrique

Thomas Reilly à la CNBC-Africa: Les progrès réalisés par le Maroc placent le Royaume en pole position en Afrique

jeudi, 23 janvier, 2020 à 13:22

Johannesburg- Le Maroc a réalisé d’énormes progrès sur la voie du renforcement de sa stabilité politique et son développement économique, des progrès qui placent le Royaume en pole position sur l’échiquier africain, a indiqué l’ambassadeur britannique à Rabat, Thomas Reilly, dans une interview à la chaine africaine d’information en continu CNBC-Africa.
«Le Maroc occupe une place importante en Afrique avec des investissements qui positionnent le Royaume comme deuxième plus grand investisseur africain dans le continent», a dit M. Reilly en marge du dialogue des affaires Maroc-Royaume Uni tenu à Londres, au lendemain du Sommet afro-britannique sur l’investissement.
Le Maroc est parfaitement conscient des grandes opportunités qui existent dans le continent, a-t-il dit, relevant que cette prise de conscience explique en grande partie la forte croissance que le Royaume a pu réaliser durant les dernières années.

Lire aussi

Prévisions météorologiques pour la journée du samedi 28 mars 2020

samedi, 28 mars, 2020 à 8:09

Voici les prévisions météorologiques pour la journée du samedi 28 mars 2020, établies par la Direction de la météorologie nationale:

Covid-19: le ministère de l’Équipement adopte une série mesures pour assurer la continuité du service public

samedi, 28 mars, 2020 à 7:22

Le ministère de l’Équipement, du transport, de la logistique et de l’eau a adopté une batterie de mesures pour assurer la continuité du service public par la mobilisation de tous ses secteurs et lutter contre la propagation de la pandémie du Coronavirus (Covid-19).

Liban: La finalisation du plan de relance économique prévue “à fin 2020”

vendredi, 27 mars, 2020 à 23:53

La finalisation du vaste plan de relance économique du pays, impliquant une refonte de la dette, est prévue “à fin 2020”, a annoncé le ministre des Finances Ghazi Wazni, après l’annonce, début mars, du premier défaut de paiement de l’histoire du Liban.