Covid-19 : Espoirs et atouts d’Essaouira pour le “Jour d’Après”

Covid-19 : Espoirs et atouts d’Essaouira pour le “Jour d’Après”

jeudi, 21 mai, 2020 à 15:37

Essaouira – Essaouira se singularise une fois encore en mettant en place un cycle permanent de concertation et de réflexion collective par visioconférence, mobilisant les forces vives de la Cité des Alizés pour préparer et donner ses meilleures chances de succès au “Jour d’Après”.

Initiées par l’Association Essaouira-Mogador en partenariat avec le Conseil Provincial du Tourisme, ces consultations, ouvertes et volontaristes, réunissent une fois par semaine plusieurs dizaines de personnalités et opérateurs représentatifs de la société civile, du secteur touristique et hôtelier, du monde culturel et événementiel.

Ouvrant la session de mercredi, le Conseiller de SM le Roi et Président-Fondateur de l’Association Essaouira-Mogador, M. André Azoulay, a une nouvelle fois mis en relief “l’absolue nécessité pour la Cité des Alizés de prioriser, de rationaliser et de capitaliser sur ce qui lui est propre et qui depuis un peu plus de 30 ans a fondé la spécificité et la très forte singularité du positionnement d’Essaouira dans le kaléidoscope des destinations marocaines”.

“En faisant le choix de bâtir sa renaissance sur le patrimoine, l’histoire, la culture et le bien-être, Essaouira s’est dotée d’un ADN dont les gènes autorisent toutes les ambitions et tous les espoirs pour le succès et la durabilité du rebond pour lequel les Souiris sont aujourd’hui mobilisés”, a souligné M. Azoulay.

“Sans frilosité et sans état d’âme, nous avons protégé notre patrimoine et revisité notre histoire pour faire parler nos vieilles pierres, en nous imprégnant des valeurs humanistes qui, pendant des siècles, ont nourri et largement déterminé l’identité souirie”, a déclaré le Conseiller de SM le Roi, en rappelant pour conclure que “c’est cet héritage, additionné à la beauté du site, son écologie, son arrière-pays, ses terroirs, sa gastronomie et l’exceptionnelle richesse de ses diversités spirituelles, culturelles et artistiques, qui donne toutes ses chances au rebond de la Cité des Alizés pour le Jour d’Après”.

De son côté, le président du conseil d’administration de l’Association Essaouira-Mogador, M. Redwane Khanne, qui a modéré cette visioconférence, s’est félicité de la tenue de ce webinaire qui se veut une occasion pour chacune et chacun d’apporter sa pierre à cet édifice, tout en mettant l’accent sur la qualité des débats riches et fructueux ayant permis, lors de la première réunion, de faire la lumière sur les différentes possibilités et divers scénarii de la sortie de crise post Covid-19 à Essaouira.

Et d’estimer que ces débats et échanges lancés, doublés de ces questionnements pertinents et des propositions et solutions appropriées à venir, vont, sans nul doute, permettre d’asseoir une véritable démarche inclusive et participative pour aboutir à une vision prospective, audacieuse, efficace et efficiente qui répond aux aspirations de l’ensemble de la société souirie.

Ce webinaire a été donc marqué par une interaction très riche entre les différents participants, dont le président du bureau exécutif de l’Association Essaouira-Mogador, Tarik Otmani, la présidente de la Fédération des industries culturelles et créatives (FICC), Mme Neila Tazi, et le président de l’Association “Marocains Pluriels”, Ahmed Ghayat, qui ont souligné, à l’unisson, que la ville d’Essaouira et son arrière-pays disposent de tous les ingrédients pour être un modèle à suivre pour le développement du tourisme intérieur, en tant que locomotive pour l’essor économique, social et territorial, et la promotion de la culture et des arts et ce, en capitalisant sur les grands acquis réalisés durant les dernières années et en allouant des investissements considérables pour enrichir cette dynamique culturelle et artistique dans la Cité des Alizés.

Dans ce cadre, l’accent a été mis sur l’importance des réseaux sociaux et de la mise sur pied d’une stratégie digitale créative et innovante, qui constituera un vecteur essentiel d’une communication future et permanente en matière de promotion et de marketing, à travers des livrables permettant de se démarquer par rapport aux autres offres, de mieux valoriser le patrimoine authentique et multi-facettes d’Essaouira et de présenter aux touristes nationaux et étrangers un regard inédit et nouveau de la Cité des Alizés et de son arrière-pays, face à la rude concurrence qui se profile à l’horizon entre les différentes destinations touristiques nationales.

Les participants, qui ont proposé des idées de projets innovants et passé en revue une liste d’événements à venir à partir du mois de septembre prochain, pour renforcer cette dynamique vertueuse propre à Essaouira, ont aussi plaidé pour la promotion du tourisme rural, tout en veillant à garder à l’esprit l’approche écologique, donnant ainsi toutes ses chances à la région pour assurer son développement sûr et durable.

Lire aussi

Mohammédia: Un brigadier contraint de faire usage son arme pour neutraliser un individu ayant mis en danger la sécurité des éléments de la police

samedi, 4 juillet, 2020 à 9:45

Un brigadier relevant du district provincial de sûreté de Mohammédia a été contraint, vendredi soir, de faire usage de son arme de service lors d’une intervention pour interpeller un individu impliqué dans une affaire de vol avec violence, ayant opposé une résistance farouche face aux éléments de la police et mis en danger leur sécurité à l’aide d’arme blanche.

Le projet de loi de ciblage des bénéficiaires des programmes d’appui social, une étape décisive dans la réforme du système d’aide

samedi, 4 juillet, 2020 à 9:09

Le projet de loi n° 72.18 relatif au système de ciblage des bénéficiaires des programmes d’appui social et portant création de l’Agence nationale des registres constitue une étape décisive et une initiative ambitieuse vers la réforme du système d’aide, a affirmé vendredi à Rabat, le ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur, Noureddine Boutayeb.

Marrakech : Le conseil communal approuve la digitalisation de ses services administratifs

vendredi, 3 juillet, 2020 à 23:38

Le Conseil communal de Marrakech, réuni jeudi en session extraordinaire, a approuvé un projet relatif à la digitalisation et informatisation des services de l’administration communale et ce via le recours à un système informatique dédié à cet effet.