Réunion de l’Alliance du Pacifique et de la Chambre des représentants: Appel à la mobilisation pour améliorer les conditions des migrants selon une approche humaine

Réunion de l’Alliance du Pacifique et de la Chambre des représentants: Appel à la mobilisation pour améliorer les conditions des migrants selon une approche humaine

jeudi, 2 mars, 2023 à 19:28

Rabat – Les participants aux travaux de la réunion conjointe de la Chambre des représentants et la Commission interparlementaire chargée du suivi de l’Alliance du Pacifique ont appelé, jeudi à Rabat, à la mobilisation en vue d’améliorer les conditions des migrants et de garantir leurs droits selon une approche humaine.

Des parlementaires marocains et leurs homologues des parlements du Mexique, du Chili, du Pérou et de la Colombie, membres de l’Alliance du Pacifique, ont souligné que la migration est un droit de l’Homme, qui nécessite de préserver la dignité des migrants, comme le stipulent de nombreuses chartes, dont le Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières connu sous le nom du Pacte de Marrakech de 2018, qui a donné une nouvelle dimension au phénomène de la migration.

A cette occasion, le membre de la Chambre des représentants, Abdelali Brouki, a passé en revue l’expérience du Maroc dans le domaine de la gestion migratoire, à travers la Stratégie nationale d’immigration et d’asile, qui s’appuie sur les valeurs de solidarité et de respect des droits et libertés des migrants, et assurer leur intégration dans la vie politique, économique et sociale au Maroc, soulignant qu’il s’agit d’une politique qui reflète la vision et les orientations de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, notamment après le retour du Maroc à l’Union africaine (UA), et le renforcement de ses relations Sud-Sud.

M. Brouki a mis en avant que cette stratégie a constitué un cadre à travers lequel le Maroc cherche à améliorer la situation des migrants d’un point de vue humain, et à leur permettre de participer à la société et au développement, et ainsi corriger l’image commune de l’immigré qui “menace la stabilité du pays d’accueil”, notant que cette politique publique importante a été tellement appréciée aux niveaux africain et mondial en raison de son importance dans la promotion des droits des migrants et des demandeurs d’asile.

Ainsi, poursuit le parlementaire, le Maroc confirme son engagement constant et permanent en faveur du développement et de la paix, à travers la régulation de la migration, notant la hausse des demandes des migrants à régulariser leur statut dans l’objectif de faire du Maroc un modèle à suivre dans la mise en place de politiques d’immigration qui s’intéressent aux migrants.

Pour leur part, les membres de l’Alliance du Pacifique ont expliqué que le motif des migrants pour trouver un meilleur avenir ailleurs que dans leur pays peut être politique, religieux, économique ou culturel, appelant les pays connaissant des flux migratoires à mettre en place des mesures strictes en matière de contrôle aux frontières, d’une part, et répondre aux défis d’offre de travail, de logement, d’emploi et de santé posés par l’immigration, d’autre part.

Les intervenants des quatre pays ont également indiqué que les défis varient du pays de transit au pays d’installation, expliquant que, contrairement au Chili, qui est connu pour l’afflux d’immigrants dans le but de s’y installer, le Mexique, en tant que pays de transit, fait face à des défis croissants pour freiner l’activité des gangs criminels ainsi que ceux impliqués dans le trafic de drogue et la traite des êtres humains.

Après avoir salué l’expérience du Maroc dans le domaine de la migration, ils ont appelé au renforcement de l’action commune pour sécuriser le contrôle des frontières entre les pays et assurer la sécurité des citoyens, soulignant leur engagement à changer l’approche de gestion du phénomène migratoire à la lumière d’un contexte international fluctuant.

Abritée par la Chambre des représentants en tant que membre observateur de la Commission interparlementaire mixte depuis 2020, et première institution législative arabe et africaine à être dotée de ce statut, la réunion s’inscrit dans le cadre du renforcement du dialogue politique et parlementaire entre la Chambre et les représentants des peuples des États membres de l’Alliance du Pacifique.

Composée de quatre pays à savoir le Chili, la Colombie, le Mexique et le Pérou, et comprenant plus de 60 pays observateurs, l’alliance est une initiative d’intégration régionale qui représente environ 40% du produit intérieur brut de l’Amérique latine.

Lire aussi

La Bourse de Casablanca ouvre en hausse

lundi, 24 juin, 2024 à 10:27

La Bourse de Casablanca a démarré en hausse lundi, son indice de référence, le MASI, progressant de 0,07% à 13.149,56 points (pts).

Mawazine 2024 : Ambiance festive aux concerts de Yamê et Luidji

lundi, 24 juin, 2024 à 10:24

Face à un jeune public enthousiaste et infatigable, les rappeurs et chanteurs Yamê et Luidji ont livré, dimanche soir, des concerts époustouflants où les rythmes et les sonorités se sont mêlés afin de créer une ambiance festive incomparable sur la scène Bouregreg dans le cadre du Festival Mawazine-Rythmes du Monde.

Coupe du Trône de football (demi-finales): l’AS FAR en finale en battant le Maghreb Fès (2-0)

lundi, 24 juin, 2024 à 8:20

L’AS FAR s’est qualifiée en finale de la Coupe du trône de football (saison 2022-2023) en battant le Maghreb Fès sur le score de 2 buts à 0, en demi-finale disputée dimanche au Grand stade d’Agadir.