Fès: Pleins feux sur les valeurs spirituelles dans les sociétés contemporaines

Fès: Pleins feux sur les valeurs spirituelles dans les sociétés contemporaines

lundi, 22 avril, 2024 à 18:43

Fès – Un débat, organisé samedi à Fès dans le cadre des activités de la 16ème édition du festival de Fès de la culture soufie, a mis en lumière l’importance des valeurs spirituelles à l’heure actuelle dans les sociétés contemporaines.

La rencontre, initiée sous le singe “Gestion des questions spirituelles dans les relations internationales : Quel rôle dans notre époque ?”, a été marquée par plusieurs interventions de chercheurs dans le domaine du soufisme de divers pays axées sur le rôle central que les valeurs spirituelles peuvent jouer dans les sociétés contemporaines et aussi dans la gestion des affaires sociales et politiques.

Les intervenants ont, à cette occasion, souligné que le soufisme est d’une dimension universelle en perpétuel renouvellement, donnant pour exemples les cas d'”Ibn Arabi” ou de “Jalal Eddine Roumi”, entre autres.

Ils ont, à cet égard, salué l’expérience du soufisme marocain qui fait exception et qui enracine les valeurs spirituelles du soufisme parmi la société depuis longtemps.

Cette manifestation, tenue en présence du wali de la région Fès-Meknès, gouverneur de la préfecture de Fès Said Zniber, a été marquée par un hommage rendu à Abdelkrim Bennani, président de l’association “Ribat Al Fath pour le développement durable”, qui est considéré comme l’un des acteurs les plus marquants de l’action associative au Maroc.

Dans un témoignage lu en son nom, le ministre des Habous et des Affaires islamiques, Ahmed Toufiq, a fait savoir que l’ouvrage “Ma’lamat Al-Maghrib” (Encyclopédie du Maroc) informe sur la famille Bennani qui s’était installée à Fès depuis la dynastie des Idrissides, précisant que sous le règne du sultan Moulay Ismail et sur ses ordres, Haj Abdeslam Bennani s’était installé à Rabat pour enseigner et diffuser les sciences.

Au cours de son témoignage, lu par Mme Souad Moktassir, représentant le ministère, M. Toufiq a relevé que les familles Bennani, tant à Fès qu’à Rabat, ont été reconnues notamment pour leur grand savoir, l’enseignement et la magistrature, outre le soufisme et la lutte patriotique.

Le ministre a, dans ce contexte, cité l’un des grands noms Bennani en l’occurrence Cheikh Fathallah Ibn Abi Bakr (décédé en 1933) qui avait bâti la célèbre zaouia à Rabat et compte 12 ouvrages.

De son côté, la directrice des Archives royales, Bahija Simou, a loué les qualités exceptionnelles de M. Bennani, grand patriote et homme d’Etat dévoué à la nation et au glorieux Trône alaouite.

Elle a souligné que M. Bennani, connu pour sa sagesse, compte parmi les grands noms bénéficiant d’un longue et riche expérience cumulée dans plusieurs domaines.

Mme Simou a, en outre, salué l’organisation du festival de Fès de la culture soufie qui met en avant une partie du patrimoine spirituel ancestral du Maroc.

Dans la même veine, d’autres témoignages ont salué le parcours scientifique et culturel de M. Bennani, en plus de ses contributions dans la vie culturelle et intellectuelle à l’échelle nationale.

M. Bennani s’est réjoui de cette initiative, soulignant que ce festival offre l’opportunité de méditer sur soi et tenter de comprendre le rôle de l’être humain dans la vie.

Dans une déclaration à la presse, le président du festival, Faouzi Skali, a souligné que cette édition du festival, initié du 20 au 27 avril, tente d’apporter une valeur ajoutée en favorisant les débats sur des questions contemporaines et au service de la créativité.

M. Skali a relevé que cet héritage est de nature à contribuer à nourrir la pensée et les valeurs, permettant de surmonter certaines difficultés auxquelles peuvent être confrontés les individus s’ils restent attachés aux idéologies et courants matérialistes modernes.

La 16ème édition du festival de Fès de la culture soufie est organisée sous le haut patronage de SM le Roi Mohammed VI sous le signe “Connais-toi toi-même”.

Le programme de cette manifestation, axée sur la culture soufie en Afrique, emportera le public dans un voyage musical unique à travers la musique soufie asiatique, tout en préservant la place importante des célèbres cultures soufies marocaines.

Lire aussi

M. Talbi El Alami s’entretient à Rabat avec le président du Conseil national suisse

lundi, 20 mai, 2024 à 21:05

Le Président de la Chambre des Représentants, Rachid Talbi El Alami, s’est entretenu, lundi à Rabat, avec le président du Conseil national suisse, Eric Nussbaumer, en visite de travail au Maroc à la tête d’une importante délégation parlementaire.

L’opération Transit, un exemple éloquent de la coopération étroite entre le Maroc et l’Espagne (responsable espagnole)

lundi, 20 mai, 2024 à 20:47

La Sous-Secrétaire d’Etat espagnole à l’Intérieur, Susana Crisóstomo, a souligné, lundi à Tanger, que l’opération Transit est un exemple éloquent de la coordination et la coopération étroite entre le Maroc et l’Espagne.

Coup d’envoi à Rabat de la semaine de promotion économique du Burundi au Maroc

lundi, 20 mai, 2024 à 20:15

Le coup d’envoi de la semaine de promotion économique du Burundi au Maroc a été donné, lundi à Rabat, en vue de promouvoir le potentiel économique du Burundi au Royaume dans divers secteurs d’activité et de favoriser le développement des partenariats d’affaires gagnant-gagnant entre opérateurs marocains et burundais.