Rabat: Cérémonie de remise du prix national de la culture amazighe pour l’année 2021

Rabat: Cérémonie de remise du prix national de la culture amazighe pour l’année 2021

vendredi, 21 octobre, 2022 à 23:26

Rabat- La cérémonie de remise du prix national de la culture amazighe au titre de l’année 2021 a été organisée vendredi à Rabat et ce, dans le cadre de la célébration du 21ème anniversaire du Discours Royal d’Ajdir et de la création de l’Institut Royal de la Culture Amazighe (IRCAM).

Lors de cette cérémonie tenue sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, le président du jury de cette édition, Abdessalam Khalfi a d’emblée souligné que ce prix est l’un des façons pour l’IRCAM de promouvoir d’une manière effective la culture amazighe, notant que cet institut est, depuis 2004, fidèle à cette tradition qui consiste à rendre hommage à l’ensemble des acteurs et créateurs dans les domaines de la connaissance et des arts avec à ce jour l’attribution de 315 prix.

Et d’ajouter que l’IRCAM cherche à travers ce prix à récompenser les véritables créateurs de la culture amazighe pour valoriser leurs travaux et les motiver pour davantage de création et ce, au vu de l’importance de cette production culturelle et artistique dans la préservation du patrimoine amazigh matériel et immatériel dans tous ses états et son essor.

Tout en notant l’importance de ce prix de la culture amazighe, résultat de deux décennies d’expérience, qui bénéficie aujourd’hui d’un prestige à l’égal des autres prix nationaux, M. Khalfi a indiqué que l’institut a reçu cette année pas moins de 198 œuvres dans tous les domaines de la création.

De même, Aicha Alhyane, présidente de l’édition 2021 du prix de la culture amazighe, a mis en exergue l’importance de ce prix et sa contribution à la promotion de la culture amazighe ainsi que le soutien des jeunes et des chercheurs dans le domaine de la culture et la langue amazighes ou encore la diffusion du livre amazigh et de la chanson amazighes ainsi que tous les autres genres primés lors de cette édition.

Et d’assurer dans une déclaration à la MAP que toutes les œuvres en lice sont d’un niveau remarquable sur le plan de la qualité, ce qui, à ses yeux, montre que les jeunes, surtout d’expression amazighe, font un grand effort pour livrer des travaux de bonne facture.

L’IRCAM avait dévoilé auparavant les noms des lauréats de cette édition 2021. Outre, le prix honorifique de la culture amazighe attribué à Ali Amhane, le prix national de la culture amazighe à été décerné à Taib Amaakroud (Poésie) et à Hicham Fouad Koughelt (Roman). Quant au prix national de la recherche, il a été décroché part Hanane Hmouda pour ses études en sociologie et à Aziza Mimoune pour ses études en sciences humaines.

Autres prix, celui primant les recherches informatiques appliquées qui a été attribué à Ahmed Belaâ, et celui de la traduction (Omar Choukri) ou encore celui des médias et de la communication décerné à Mustapha Ayache (presse écrite), Amina Abel (Radio) et Souleimane Attou (Télévision).

Dans le domaine artistique, le prix de la chanson amazighe est revenu, chacun selon le registre de sa création, aux artistes Al hassane Akhtab, Said Moujane, Najime Marchouhi et Omar Lguedali. Pour le cinéma, le prix du meilleur long-métrage est revenu au réalisateur Lahoucine Chkiri pour son film ”Le feu en bouche” et pour le documentaire, le prix a été décerné à Abderrahmane Raiss ”En attendant le vent”. Dans le domaine du théâtre, le jury a primé les pièces présentées par les troupes Massarat Arts et cultures Drargua-Agadir et Izourane Nzmour pour la Tbourida, la culture amazighe, le développement et la solidarité.

Quant au prix national de la culture amazighe dans le registre de la danse folklorique toutes régions confondues, il a été attribué à l’association Ajmak Souss pour le patrimoine amazighe, la troupe Abraden Guercif et à la troupe Ahidouss nait Arfa-Tamhedit.

L’IRCAM célèbre chaque année l’anniversaire du Discours Royal d’Ajdir, étant donné qu’il s’agit d’un grand événement historique qui a permis de définir les fondamentaux d’une véritable politique dédiée à la promotion de la culture amazighe et sa consécration à travers notamment la création de l’Institut Royal de la Culture Amazighe, ce qui a favorisé d’importantes réalisations dans les domaines de la recherche linguistique, la création artistique et culturelle, l’éducation, la formation ou encore les nouvelles technologies.

Depuis sa création le 17 octobre 2001, l’institut a réussi à réaliser les grands objectifs fixés à savoir, entre autres, la consécration de l’alphabet Tifinagh ou encore la réalisation de nombreuses études linguistiques sur la langue amazighe.

Lire aussi

SIAM 2024 : l’ADA et le fonds d’investissement Azur Partners signent un protocole d’accord

mercredi, 24 avril, 2024 à 23:47

Un protocole d’accord a été signé, mercredi à Meknès en marge du 16ème Salon International de l’Agriculture au Maroc (SIAM), entre l’Agence pour le Développement Agricole (ADA) et la société de gestion des Fonds d’Investissement Azur Partners.

Meknès : 12 huiles d’olive appartenant à quatre régions primées lors du 14ème concours national

mercredi, 24 avril, 2024 à 23:23

Douze huiles d’olive appartenant à quatre régions du Royaume ont été primées lors de la cérémonie de remise des trophées de la 14ème édition du concours national pour la sélection de la meilleure qualité d’huile d’olive vierge extra au titre de la campagne agricole 2023/2024, tenue, mercredi à Meknès, sous la présidence du ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, Mohamed Sadiki.

16ème SIAM : Biopharma et l’IAV Hassan II s’associent pour développer la santé animale au Maroc

mercredi, 24 avril, 2024 à 23:17

Une convention-cadre de partenariat visant le développement de la santé animale au Maroc a été signée, mercredi à Meknès en marge du 16ème Salon International de l’Agriculture au Maroc (SIAM), entre la société de productions biologiques et pharmaceutiques, Biopharma, et l’Institut Agronomique et Vétérinaire (IAV) Hassan II.