CPS de l’UA: Le Maroc plaide pour un financement prévisible, durable et souple des opérations de soutien à la paix

CPS de l’UA: Le Maroc plaide pour un financement prévisible, durable et souple des opérations de soutien à la paix

samedi, 13 mai, 2023 à 22:08

Addis-Abeba – Le Maroc a plaidé devant le Conseil de Paix et de Sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) pour un financement prévisible, durable et souple des opérations de soutien à la paix.

L’Ambassadeur Représentant permanent du Royaume auprès de l’UA et la CEA-ONU, Mohamed Arrouchi, qui intervenait lors d’une réunion ministérielle du CPS tenue vendredi et consacrée au financement des opérations de soutien à la paix (OSP) mandatées par l’UA, a relevé l’importance de cette thématique qui intervient à quelques jours de la publication par le Secrétaire Général des Nations Unies de son rapport sur le financement des OSP, notant qu’elle est également d’actualité pressante pour l’UA, notamment pour des missions comme l’ATMIS en Somalie qui nécessitent, pour assurer leur viabilité et leur fonctionnement adéquat, une mobilisation urgente de ressources.

La participation aux efforts de maintien de la paix, notamment en Afrique, est au centre de la politique extérieure du Maroc depuis son indépendance, a souligné M. Arrouchi.

Le Maroc a mis en oeuvre une politique solidaire et agissante en faveur de la paix et de la stabilité en Afrique, à travers la participation aux opérations de maintien de la paix de l’ONU ainsi que la contribution constructive aux efforts onusiens et africains de consolidation de la paix en matière de diplomatie préventive, de médiation et de règlement pacifique des différends, a relevé le diplomate marocain.

L’engagement du Maroc au niveau onusien est conforme à sa conviction que les Nations Unies et en particulier le Conseil de Sécurité, demeurent l’organisation internationale qui a la compétence exclusive et universelle, conformément à la Charte onusienne, en matière de maintien et de consolidation de la paix, a réaffirmé M. Arrouchi.

Parallèlement à ses engagements au niveau de l’ONU, le Maroc a soutenu les efforts déployés par l’UA en faveur de la paix, de la sécurité et de la stabilité en Afrique, dans le cadre de l’Architecture africaine de paix et de sécurité (APSA), a affirmé le diplomate marocain.

Le diplomate marocain a rappelé dans ce cadre le message adressé par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, à la Réunion de Haut Niveau sur l’initiative « Action pour le maintien de la paix », tenue à New York le 25 septembre 2018, dans lequel le Souverain avait affirmé qu’il «est temps que l’ensemble des Etats membres de l’ONU apportent le soutien nécessaire et approprié à l’Union Africaine et aux pays africains, afin de donner à ce partenariat les moyens d’atteindre l’ampleur et l’efficacité escomptées. C’est un investissement sur l’avenir car la stabilité mondiale passe par la stabilité de l’Afrique».

Le Maroc estime que le partenariat entre l’ONU et l’UA devrait être renforcé davantage pour soutenir les structures et mécanismes de prévention des conflits et de médiation, notamment à travers les OSP, étant donné leur rôle primordial dans l’endiguement des conflits et des crises, a souligné M. Arrouchi.

A cet égard, le Royaume considère que les OSP sont un des instruments essentiels pour le maintien et la consolidation de la paix en Afrique, dans le cadre du respect des dispositions pertinentes de la Charte de l’ONU, en particulier l’article 24 et le Chapitre VIII de la Charte de l’ONU, a-t-il dit.

“Le maintien et la consolidation de la paix étant de la compétence exclusive et universelle de l’ONU, en particulier le Conseil de Sécurité, nous estimons que les Nations Unies ont un rôle essentiel pour assurer le financement prévisible, constant et viable des OSP”, a-t-il insisté.

Le Maroc considère qu’en conformité avec les principes directeurs de la Charte onusienne et aux Résolutions 2320 (2016) et 2378 (2017) du Conseil de Sécurité de l’ONU, l’UA devrait avoir un accès immédiat aux contributions obligatoires des Nations Unies afin de combler le déficit de financement des OSP, a ajouté M. Arrouchi.

En complément de financement onusien, le Royaume du Maroc salue l’opérationnalisation du Fonds pour la Paix qui permettra de financer les actions de l’UA en matière de paix et de sécurité, a souligné le diplomate marocain.

“Fidèle à son engagement pour un financement durable de notre Union, le Royaume du Maroc, qui fait partie du Tier 1 des contributeurs au budget de l’UA, n’ cessé de contribuer de manière régulière et constante au financement du Fonds pour la Paix, en dépit de l’absence de consensus sur les modalités du financement de ce mécanisme et de la conjoncture difficile induite par les crises mondiales successives”, a-t-il affirmé.

Dans l’attente de la finalisation des discussions entre l’UA et l’ONU, sur la base du document de consensus adopté par la 36ème session ordinaire de la Conférence des Chefs de l’Etat de PUA, en février 2023, le Maroc a formulé des recommandations en vue de garantir un financement plus prévisible, durable et souple des OSP.

Lire aussi

C24: M. M’hamed Abba souligne à New York le soutien international massif au plan d’autonomie

mercredi, 12 juin, 2024 à 19:00

Le membre élu de la région Laâyoune Sakia El Hamra, M’hamed Abba, a mis en avant, devant les membres du Comité des 24 (C24) de l’ONU à New York, le soutien international massif au plan d’autonomie, seule solution pour clore définitivement le différend régional autour du Sahara marocain.

Genève: Le président des Comores exprime sa gratitude pour le rôle du Maroc dans l’accession de son pays à l’OMC

mercredi, 12 juin, 2024 à 18:43

Le président de l’Union des Comores a exprimé, mercredi à Genève, sa gratitude au Maroc pour son leadership dans le processus d’accession réussi de son pays à l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

Chambre des représentants : Atelier thématique sur l’égalité et la parité dans l’éducation et la formation

mercredi, 12 juin, 2024 à 16:44

Le Groupe de travail thématique sur l’égalité et la parité à la Chambre des représentants a organisé, mercredi à Rabat, un atelier sous le thème “L’éducation et la formation: prérequis pour promouvoir l’égalité et la parité”.