CPS de l’UA: le Maroc insiste sur la nécessité d’une réponse régionale cohérente et viable pour contrer le terrorisme et l’extrémisme violent au Sahel

CPS de l’UA: le Maroc insiste sur la nécessité d’une réponse régionale cohérente et viable pour contrer le terrorisme et l’extrémisme violent au Sahel

jeudi, 20 juillet, 2023 à 21:42

Addis-Abeba – Le Maroc a insisté, jeudi à Addis-Abeba, devant le Conseil de Paix et de Sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) sur la nécessité d’une réponse régionale cohérente et viable pour contrer le terrorisme et l’extrémisme violent au Sahel.

“Une réponse régionale cohérente et viable est nécessaire pour contrer le terrorisme et l’extrémisme violent au Sahel. Dans ce sens, il importe de tirer parti du rôle complémentaire des mécanismes régionaux tels que l’Initiative d’Accra, le Processus de Nouakchott et le Groupe de Réflexion sur l’Afrique”, a réaffirmé la Délégation marocaine lors d’une réunion du CPS de l’UA sur la situation au Sahel.

Le Maroc a demandé à la Commission de l’UA, aux États membres de l’UA ainsi que la communauté internationale de fournir l’appui et le soutien nécessaires à tous les pays en transition, afin de soutenir leurs efforts pour ramener la paix et la stabilité dans leurs pays respectifs.

La Délégation marocaine a insisté que pour faire face aux défis multiformes auxquels la région du Sahel est confrontée, il est de mise d’adopter des approches globales, holistiques, intégrées et multidimensionnelles visant la consolidation de la paix, le renforcement de la sécurité ainsi que la promotion d’un développement prospère et durable.

La Délégation marocaine a mis en garde contre la crise sécuritaire qui ne fait qu’exacerber au Sahel avec une crise humanitaire déjà grave, relevant que presque tous les pays du Sahel sont touchés par les conséquences du changement climatiques à savoir la sécheresse, les tensions hydriques, la dégradation des terres et les problèmes d’accès à l’eau et à la nourriture, qui sont à l’origine de problèmes sanitaires et migratoires.

Le Sahel n’est le champ exclusif de personne où chacun constatait pouvoir régler les menaces sécuritaires au détriment des intérêts des pays de la région, note la délégation marocaine, soutenant que la solution des problèmes de la zone du Sahel passe nécessairement par la responsabilité des gouvernements de la région.

La délégation marocaine a rappelé que le Royaume a été parmi les premiers pays à attirer l’attention des pays voisins et de la communauté internationale sur la menace croissante d’activité criminelles menées dans la région sahélo-saharienne par les groupes terroristes d’Al-Qaida au pays du maghreb islamique (AQMI) et des réseaux de trafic de drogue.

Grâce à son expérience dans le domaine, le Maroc a développé une connaissance approfondie de la situation dans la région et a établi des relations de coopération régionale et internationale en tant qu’acteur et interlocuteur crédible de la communauté internationale dans la lutte contre le terrorisme et la criminalité transnationale organisée, a réitéré la délégation marocaine.

Le Maroc affirme que la radicalisation religieuse est le principal vecteur des menaces inquiétantes dans région du Sahel, relève la Délégation marocaine, notant que l’analyse de l’activité terroriste des groupes extrémistes actifs au Sahel met en évidence les liens entre les groupes séparatistes armés et les groupes extrémistes opérant dans la région du Sahel.

A cet égard, le Maroc se félicite des efforts considérables fournis par les États du Sahel en matière de lutte antiterroriste et réaffirme son engagement indéfectible à partager son expertise avec les pays de la région du Sahel en matière de lutte contre le terrorisme qui menace la stabilité et la quiétude de ses populations notamment son expertise en matière de déradicalisation, à travers notamment la promotion de l’islam du juste milieu, permettant au Royaume de s’imposer en “véritable rempart” contre le terrorisme.

La Délégation marocaine a réaffirmé, d’autre part, que Sur Hautes instructions de SM le Roi Mohammed VI, le Maroc a toujours apporté un soutien solidaire au pays de la région pour faire face à la crise alimentaire, à travers l’aides alimentaires et médicales et en mettant à leurs disposition son expertise technique dans les différents secteurs de coopération.

Outre sa solidarité et son engagement avec les pays du Sahel avec lesquelles il entretient des liens multiséculaires, une coopération multiforme et des relations multidimensionnelle, le Maroc apporte son appui dans les domaines de la formation et de contrôle des frontières au G5 Sahel, qui constitue une réponse pertinente aux défis de la région sahélienne, ajoute la délégation marocaine.

Le Maroc contribue solennellement au programme de lutte contre le terrorisme ”Transsaharien” lancé par les États-Unis dans le but de combattre le terrorisme en Afrique subsaharienne en plus de sa participation à des forums, conférences et ateliers liés au programme sahélien de lutte contre la criminalité transnationale organisée, souligne la délégation marocaine, ajoutant que le Royaume émet l’espoir que la consultation menée par le Groupe indépendant de haut niveau sur la sécurité et le développement au Sahel, dirigé par l’ancien Président du Niger, M. Mahamadou Issoufou, serait en mesure d’impulser un nouvel élan aux efforts de coordination régionale.

Lire aussi

C24: M. M’hamed Abba souligne à New York le soutien international massif au plan d’autonomie

mercredi, 12 juin, 2024 à 19:00

Le membre élu de la région Laâyoune Sakia El Hamra, M’hamed Abba, a mis en avant, devant les membres du Comité des 24 (C24) de l’ONU à New York, le soutien international massif au plan d’autonomie, seule solution pour clore définitivement le différend régional autour du Sahara marocain.

Genève: Le président des Comores exprime sa gratitude pour le rôle du Maroc dans l’accession de son pays à l’OMC

mercredi, 12 juin, 2024 à 18:43

Le président de l’Union des Comores a exprimé, mercredi à Genève, sa gratitude au Maroc pour son leadership dans le processus d’accession réussi de son pays à l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

Chambre des représentants : Atelier thématique sur l’égalité et la parité dans l’éducation et la formation

mercredi, 12 juin, 2024 à 16:44

Le Groupe de travail thématique sur l’égalité et la parité à la Chambre des représentants a organisé, mercredi à Rabat, un atelier sous le thème “L’éducation et la formation: prérequis pour promouvoir l’égalité et la parité”.