Le Maroc abrite la cinquième plateforme régionale arabe pour le programme de réduction des risques de catastrophe

Le Maroc abrite la cinquième plateforme régionale arabe pour le programme de réduction des risques de catastrophe

vendredi, 5 novembre, 2021 à 9:34

Rabat – La ville de Rabat abrite du 8 au 11 novembre, par visioconférence, la cinquième plateforme régionale arabe pour le programme de réduction des risques de catastrophe, sous le slogan “Du risque à la résilience, accélérer l’action locale pour la réduction des risques de catastrophe”.

Organisée par le Ministère de l’Intérieur, le Bureau régional des Nations Unies pour la réduction des risques de catastrophe pour les États arabes et la Ligue des États arabes, la cinquième plateforme régionale arabe pour le programme de réduction des risques de catastrophe réunira les représentants des pays arabes, des organisations intergouvernementales, des organisations non gouvernementales, d’universitaires, de femmes, de jeunes, des membres de la société civile, des organisations de l’ONU, les médias ainsi que plusieurs autres parties prenantes.

Le forum constitue une occasion pour les pays arabes de réaffirmer leurs engagements pour accroître l’intérêt pour les investissements liés à la réduction des risques de catastrophe et de souligner les progrès réalisés dans le cadre des stratégies régionales, nationales et locales conformément au Cadre de Sendai et à la Stratégie arabe pour la réduction des risques de catastrophe 2030.

Le Cadre de Sendai pour la réduction des risques de catastrophe 2015-2030 est un cadre international et onusien qui vise à prévenir l’émergence de nouveaux risques de catastrophe et à réduire les risques existants en mettant en œuvre des mesures intégrées et globales pour réduire l’exposition aux risques et améliorer la résilience face à ces derniers.

Les résultats de la la cinquième plateforme régionale arabe pour le programme de réduction des risques de catastrophe contribueront sans doute à doter le Forum politique de haut niveau des Nations unies sur le développement durable prévu en 2022 à New York et la plateforme mondiale sur la réduction des risques de catastrophe prévue en 2022 en Indonésie, d’informations nécessaires sur cette thématique.

L’organisation de la cinquième plateforme régionale arabe pour le programme de réduction des risques de catastrophe à Rabat vient affirmer l’engagement sérieux et responsable du Royaume du Maroc dans la mise en œuvre du Cadre de Sendai, ainsi que la contribution constante du Royaume dans la mise en œuvre de la stratégie arabe sur la réduction des risques de catastrophe adoptée par le Conseil de la Ligue des États arabes, en plus de ses contributions aux niveaux des foras arabes et régionaux.

L’organisation de ce forum coïncide également avec la vingt-sixième session de la Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP 26) dont les travaux se poursuivent à Glasgow, en Écosse, et qui constitue une occasion pour le Royaume de souligner son adhésion volontariste dans les efforts internationaux visant à réduire les répercussions négatives des changements climatiques, les catastrophes naturelles qui y sont associées, notamment la sécheresse, la désertification, les inondations…

Dans une déclaration à cette occasion, la Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies (RSSG) pour la réduction des risques de catastrophe, Mme Mami Mizutori a souligné le rôle central que jouent les foras régionaux et mondiaux dans la promotion de la mise en œuvre du Cadre de Sendai, ajoutant que “la cinquième plateforme arabe pour la réduction des risques de catastrophe est une opportunité de mettre les pays arabes au centre de la discussion de l’agenda régional pour la mise en œuvre du Cadre de Sendai”.

La Ligue des États arabes, à son tour, a souligné l’importance de ces forums, rappelant que la réduction des risques de catastrophe demeure tributaire d’un partenariat efficace entre les gouvernements, les Nations Unies et tous les partenaires.

La ligue arabe souligne également l’importance de la tenue de ces forums partant de sa conviction que la lutte contre les risques passe par un partenariat agissant entre les gouvernements et les Nations Unies ainsi que de l’ensemble des partenaires au niveau régional et national.

L’organisation panarabe a d’ailleurs appelé les gouvernements à renforcer les cadres institutionnels afin d’accélérer la mise en oeuvre du Cadre de Sendai pour la réduction des risques de catastrophes ainsi que la stratégie arabe dans ce domaine.

Dans ce cadre, le responsable du mécanisme arabe de coordination pour la lutte contre les risques de catastrophes, Jamal Eddine Jab Allah, a mis en avant les efforts communs déployés par les pays arabes dans ce domaine, rappelant que le Sommet arabe à Dahrane en Arabie Saoudite a adopté ce mécanisme en tant que cadre institutionnel officiel au sein de la Ligue arabe, pour mettre en place les plans d’action et évaluer les initiatives et les mesures de lutte contre les risques de catastrophes, de même que la coordination dans la région arabe sur les plans régional, national et local.

Pour sa part, le chef du Bureau des Nations Unies pour la réduction des risques de catastrophes, Bureau pour les Etats Arabes, a mis en relief l’importance des forums régionaux en matière de réduction des risques de catastrophes dans la région arabe, notant qu’à long terme, l’on compte créer un forum dédié aux débats techniques sur les progrès, les défis et les lacunes en matière de mise en oeuvre du cadre Sendai dans la région dans le but de discuter des solutions innovantes aux risques engendrés par les changements climatiques et partant réaliser les objectifs du développement durable dans la région arabe.

Ce forum verra l’organisation de séances de haut niveau afin de souligner l’engagement politique fort à accélérer la mise en oeuvre du cadre Sendai et la stratégie arabe de réduction des risques de catastrophes 2030 à travers l’intégration de cet aspect dans les stratégies de développement et la mise en oeuvre de mesures efficientes en matière de prévention et de résilience face aux risques de catastrophes.

“La déclaration de Rabat” qui va sanctionner les travaux de ce forum, devra confirmer cet engagement et sera l’occasion d’émettre une série de recommandations aux parties concernées par la mise en oeuvre du cadre Sendai et la stratégie arabe de lutte contre les catastrophes 2030.

Ce forum devra également aboutir à la mise en place d’un plan d’action définissant les priorités de la stratégie arabe de lutte contre les catastrophes 2030 pour la période 2021-2024.

Le Bureau des Nations Unies pour la réduction des risques de catastrophes, a veillé dans le cadre des missions qui lui sont assignées par l’Assemblée générale des Nations Unies, à tenir des forums régionaux en vue de s’assurer de la mise en oeuvre efficace du cadre Sendai et de la stratégie arabe de lutte contre les risques de catastrophes.

Ces forums régionaux avaient pour objectifs, d’une part, d’évaluer l’exécution de la stratégie arabe de lutte contre les risques de catastrophes et les plans d’action prioritaires dans ce domaine, et d’autre part, d’intensifier les efforts et l’échange d’expériences et d’expertises et d’améliorer la coordination et la communication à ce sujet.

Lire aussi

Plus de 50.000 visiteurs au 4e Salon maghrébin du livre d’Oujda (responsable)

dimanche, 21 avril, 2024 à 21:47

La 4ème édition du Salon maghrébin du livre “Lettres du Maghreb” a attiré plus de 50.000 visiteurs, dont 6.000 enfants, a annoncé, dimanche à Oujda, le directeur du pôle de développement de l’Agence de développement de la région de l’Oriental, El Kébir Hannou.

Printemps Musical des Alizés d’Essaouira: Le Tango pour clore une 20è édition exceptionnelle

dimanche, 21 avril, 2024 à 20:52

Le rideau est tombé, dimanche à Essaouira, sur la 20ème édition du Festival “Printemps Musical des Alizés” avec un concert électrisant, où les rythmes ensorcelants du tango ont pris vie sous les talents généreux du groupe international Quinteto Respiro.

Le polisario est un « facteur d’instabilité » en Afrique du Nord (ONG chilienne)

dimanche, 21 avril, 2024 à 20:11

La fondation chilienne des Droits de l’Homme sans frontières (DHSF) a vivement condamné les graves violations des droits de l’Homme perpétrées par le polisario dans les camps de Tindouf au sud de l’Algérie, considérant ce groupe séparatiste comme un « facteur d’instabilité dans toute la région d’Afrique du Nord ».